Archives de Tag: étoile juive

Une étoile qui fait scandale

Urban Outfitters accumule les scandales.

A quoi pouvaient bien penser les stylistes de la marque lorsqu’ils ont validé le tee-shirt masculin Wood Wood Kellog Tee? C’est la question que l’on se pose à la vue du modèle, de couleur jaune, orné sur la poche d’une broderie représentant une étoile à six bras évoquant immanquablement l’étoile de David, que les juifs étaient obligés de porter pendant la Seconde guerre mondiale. La marque de prêt-à-porter est aujourd’hui la cible de la Ligue Anti-Diffamation de Philadelphie (ADL).

L’association dénonce le très mauvais goût de la marque de vêtement qui a commercialisé un T-shirt affichant une étoile particulière épinglée à hauteur du cœur. L’ADL a réagi, condamnant le fait que « l’un de ses produits […] représente une nouvelle bévue. » Barry Morrison, directeur régional de l’ADL, a en particulier déclaré à Richard Hayne, PDG d’Urban Outfitters: « Nous trouvons l’usage de ce symbole offensant et d’un extrême mauvais goût, et nous sommes scandalisés que votre entreprise rende ce produit disponible à vos consommateurs. »

Dans son communiqué, l’ADL rappelle avoir déjà plusieurs fois reproché à Urban Outfitters des projets renforçant « les stéréotypes de différents groupes -chrétiens, Noirs, Irlandais, Mexicains, juifs… la liste est longue. » Elle exige des excuses immédiates de l’entreprise, ainsi que le retrait du produit de la vente. Le modèle n’est pas commercialisé en Europe.

Une photographie « non-représentative »

La réaction d’Urban Outfitters ne s’est pas fait attendre. D’après Brian SS Jensen, de chez Wood Wood, « l’étoile ne vise en aucune façon le peuple juif, les nazis ou l’Holocauste. Cette combinaison de motifs géométriques fait simplement partie de ‘State of Mind’, notre collection estivale. Nous nous sommes rendus compte de la ressemblance avec l’étoile de David dès l’entrée du prototype, et nous avons alors décidé de ne pas faire customiser l’imprimé. La photo publiée sur le site internet d’Urban Outfitters n’est pas représentative : elle devra d’ailleurs être remplacée. » La marque produit en effet le T-shirt Kellog sans son étoile. « Si avons blessé ou offensé qui que ce soit, nous en sommes désolés. Evidemment, ce n’était pas notre intention », ajoute encore Brian SS Jensen.

Urban Outfitters a commis l’erreur de publier sur son site internet la photographie d’un prototype qui n’était pas encore sorti. Cependant, la chaîne n’en est plus à son premier scandale. En 2004, la ligue anti-diffamation réprimandait déjà Urban Outfitters pour avoir mis en vente un modèle de T-shirt imprimé du signe du dollar et du texte ‘Everybody loves a Jewish Girl’ (‘Tout le monde aime une Juive’). Il y a quelques mois, la chaine faisait une nouvelle fois l’objet de critiques pour avoir utilisé un imprimé navajo de manière excessive (et injustifiée).

Le label s’est également attiré les foudres de la communauté irlandaise après avoir mis sur le marché un chapeau en honneur de la Saint Patrick : l’imprimé du couvre-chef montrait des irlandais en train de vomir. Urban Outfitters vend enfin la marque Obey, qui pare volontiers ses vêtements de messages anti-chrétiens et anti-capitalistes.

La photographie du T-shirt incriminé a depuis lors été supprimée du site internet.

Publicités
Tagué , , , , ,